Construction du barrage de Fomi au cœur de la visite du ministre Khalil Kaba en Egypte

Visiblement, le président Alpha Condé est décidé à régler le problème énergétique en Guinée. La promesse de construire le barrage de Fomi en Haute Guinée fait du chemin. Depuis samedi, le ministre guinéen des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger (MAEGE) Ibrahima Khalil Kaba, avec son homologue de l’Energie Bountouraby Yansané et dame Chantal Colle, conseillère en charge du Climat et des Énergies Renouvelables à la Présidence de la République, séjourne au Caire, en Egypte.

« Lors des rencontres prévues avec des membres du gouvernement d’Abdelfattah Al-Sissi et des entreprises, le ministre guinéen doit notamment échanger sur le barrage hydroélectrique de Fomi. Des sociétés égyptiennes pourraient s’impliquer dans la construction de ce dernier et enfin concrétiser ce projet envisagé par l’Etat guinéen depuis les années 20. La future installation, située sur la rivière de Niandan, en Haute Guinée, est stratégique pour le pays puisqu’elle doit lui fournir 90 MW supplémentaires et aider à la régulation du débit du fleuve Niger, en aval du barrage », renseigne Africaintelligence.

Côté officiel, la cellule de communication du Ministère des Affaires étrangères indique que le Chef de l’État a envoyé une délégation gouvernementale au Caire pour un meilleur suivi des Protocoles d’Accords avec le pays des pharaons, dont l’expertise dans le domaine des énergies renouvelables intéresse la Guinée ». Ajoutant que la Guinée attend de l’Égypte une assistance technique dans ce domaine, un soutien au niveau de la planification, de l’exploitation et de la maintenance de systèmes de production, de transport et de distribution d’électricité.

« Une approche saluée par la partie égyptienne, « résolue à apporter son expertise et tout le soutien nécessaire à ce programme de la Guinée », dit Dr. Mohamed Shaker EL-MARKABI, Ministre égyptien de l’Électricité et des Énergies Renouvelables, cité par le service com des AE.

Selon nos informations, le ministre Ibrahima Khalil Kaba pourrait poser ses valises au Maroc cette semaine où il y rencontrera d’importantes personnalités du Royaume chérifien.

Source : Mediaguinee.org

Related posts